Mieux connaître ses prospects et ses clients

Digitaliser son activité c'est faire le même métier en pensant et en agissant différemment, c'est s'adapter en permanence au contexte et aux personnes.

Une organisation digitalisée connaît mieux ses collaborateurs, comprend mieux ses clients, appréhende mieux son marché et maîtrise mieux ses process. La transformation digitale réduit le contrôle hiérarchique vertical et améliore tous les processus de collaboration entre les parties prenantes.

La transformation digitale réussit lorsque le décideur a une démarche stratège et possède une culture digitale suffisante.

Les 5 clés de la transformation digitale

La 1ère étape de la transformation digitale consiste à définir l'architecture de son système d'information et à équiper l'organisation d'une infrastructure informatique sécurisée, évolutive et cohérente : ordinateurs, smartphones, serveurs, équipements de réseau interne, cloud privé... Elle consiste également à installer un service (ou un prestataire) de maintenance des systèmes et un service (ou un prestataire) de support à l'utilisation de l'infrastructure et des matériels informatiques.

La 2éme étape de la transformation digitale consiste dans un 1er temps à mener une réflexion sur la dématérialisation de l'information et des procédures d'échange d'information entre les parties prenantes. Il s'agit ensuite de sélectionner les solutions (services en ligne, logiciels d'éditeurs, logiciels développés, applis...) qui permettront d'implémenter les nouveaux process dématérialisés. L'organisation respectera toujours les 3 clés nécessaires au bon déroulement de la transformation digitale : sécurité, évolutivité, cohérence.

La maturité digitale des décideurs et les compétences digitales des collaborateurs de l'organisation sont fondamentales pour réussir sa transformation digitale. Une démarche active, résolue, structurée et constante est nécessaire pour permettre aux parties prenantes d'améliorer leur compréhension des enjeux de la digitalisation de l'organisation et des possibilités offertes par les services digitaux. Il s'agit de faire passer les collaborateurs du statut de consommateur (commentateur) au statut de contributeur actif, digitalement mature.

La 4ème étape de la transformation digitale est purement technique. Elle consiste à optimiser 2 processus invisibles pour les utilisateurs : l'agrégation des données (data) échangées via le système d'information puis l'analyse et le transformation de ces data. En effet, il s'agit ici de transformer des milliards de données brutes en informations utiles.

Les data transformées en informations utiles sont réinjectées dans les processus de décision, les modules d'aide à la décision, les services de marketing automation, les modélisations... La transformation digitale d'une organisation est achevée lorsque le cycle vertueux suivant est opérationnel :

  1. Utilisation d'un process, d'un service ou d'un produit,
  2. Production de data par les utilisateurs, 
  3. Stockage et analyse des data par les systèmes,
  4. Transformation des data en informations utiles,
  5. Prise en compte des informations utiles par l'organisation,
  6. Modification de process, de service ou de produit (boucle)

Les conséquences d'une absence de méthode :

  • Ne pas avoir le bon timing.
  • Ne pas avoir la bonne architecture.
  • Ne pas prévoir le bon budget.
  • Ne pas choisir la bonne solution.
  • Ne pas choisir le bon prestataire.

Les conséquences d'une immaturité digitale :

  • Sous-estimer la complexité de la tâche.
  • Laisser des solutions définir vos process.
  • Ne pas choisir le bon prestataire.

Les conséquences d'un manque de vision :

  • Ne pas prendre le temps nécessaire.
  • Avoir des collaborateurs mal formés.
  • Ne pas avoir d'assistance ou de support.
  • Ne pas choisir les bonnes solutions.